Une souris gaming, ça change tout ?

J'ai du changer ma souris gamer, je vous raconte...

Il fallait bien que ça arrive…Voilà maintenant plus de 3 ans que je torture quotidiennement ma petite Logitech G300, jusqu’à ce jour fatidique du 15 Janvier 2017. RIP, comme on dit ! Après des heures et des heures de loyaux services, ma souris gaming a finalement rendu l’âme, dans une agonie aussi étrange qu’émouvante. Mais je vous passe les détails !

Bref, il était grand temps pour moi de trouver un nouveau modèle, et plutôt que de choisir la facilité et de tout simplement m’orienter vers le même modèle, j’ai décidé de regarder un peu ce qu’il se faisait actuellement sur le marché. Et ma surprise a été de taille, car les dernières souris « gamers » se rapprochent plus des voitures de course que les mulots à boule de mon époque. J’allais clairement avoir besoin d’un peu d’aide pour trouver le modèle correspondant parfaitement à mon utilisation, un modèle qui se voudra polyvalent, confortable et surtout pas forcément trop cher. J’ai beau être un amateur de gaming, dépasser la centaine d’euros pour une simple souris restera toujours une belle aberration selon moi.

Bref, place aux choses sérieuses. Après quelques recherches sur la toile, je tombais sur un guide d’achat particulièrement complet expliquant pas à pas les points à prendre en considération lors de l’achat d’une souris gaming. Tout ça se passe du côté de chez GamerTech.fr, et clairement je jette mon chapeau à l’éditeur de ce site qui m’a bien aidé dans mes recherches. En plus des nombreuses informations sur les critères de sélection, j’ai également pu y découvrir des essais ultra complets de plus d’une trentaine de modèles, et à la différence de nombreux sites sur lesquels j’avais pu tomber auparavant, les souris sont vraiment passés entre les mains de l’équipe. Du bon taff quoi !

Après avoir consulté tout ça en détails, je commençais à y voir un peu plus clair concernant les modèles qui pouvaient avoir du sens pour moi. Ayant l’habitude de jouer à de nombreux jeux sans forcément avoir de préférence particulière (bon, j’avoue avoir peut-être un léger penchant pour les FPS et les bon vieux point-and-clic), il me fallait avant tout une souris pouvant se montrer efficace dans la majorité des situations. En clair, quelque chose de facile à prendre en mains, ni trop lourd ni trop léger, et surtout avec quelques boutons supplémentaires mais pas trop non plus. J’oubliais rapidement les souris gaming destinées aux MMO style Razer Naga ou Logitech G600, beaucoup trop grosse à mon goût, même si j’avoue que les nombreux raccourcis me faisaient un peu de l’œil notamment pour l’utilisation bureautique. De la même façon, je rayais de ma liste les souris beaucoup trop simples à mon goût, comme les modèles de chez Zowie par exemple.

Dernier point à prendre en compte, la connectique. A l’époque, je m’étais refusé de succomber à l’appel d’une souris sans-fil, la technologie n’étant pas encore parfaitement au point. Il semble cependant que ce soit maintenant de l’histoire ancienne et que les souris gaming sans-fil rivalisent avec leurs petites sœurs filaires. C’était décidé, il m’en fallait une ! Depuis des années, je peste contre ce câble qui vient toujours se bloquer derrière mon bureau ou mon écran, et ayant parfois l’habitude de jouer directement sur ma TV cela me permettrait de profiter de certains jeux plus calmes tranquillement enfoncé dans mon canapé.

Durant mes recherches, j’ai néanmoins rapidement déchanté en tombant sur les prix des modèles sans-fil. La Logitech G900, plébiscitée par de nombreux spécialistes culminait aux alentours des 179€, tout comme sa concurrente la Razer Mamba. Gloups… ! Et puis je suis tombé sur la toute récente Logitech G403 Prodigy. Une bonne surprise, puisque le modèle est à la fois proposé en version filaire et sans-fil, et ce pour un prix d’environ 90€. J’avais peut-être ma candidate idéale !

Un peu plus dans les détails, la souris propose une sensibilité pouvant atteindre les 12 000 DPI (sachant que je suis plus proche des 1500 ça devrait LARGEMENT suffire), 6 boutons programmables, un éclairage RGB personnalisable et donc une utilisation sans-fil. Côté look, la souris n’en fait pas trop et malgré la présence d’un éclairage, elle ne tombe pas dans le côté bling-bling des modèles de chez Mad Catz. En regardant quelques vidéos, l’ergonomie semble également très bien conçue et avec une taille légèrement plus imposante que mon ancienne Logitech G300, ça devrait le faire.

Bref, ni une ni deux je passais à la caisse et recevais ma souris flambante neuve le lendemain (merci Amazon). Après une petite période d’adaptation, je dois avouer ne pas regretter mon achat ! La souris offre une prise en main vraiment agréable, les boutons sont très réactifs et surtout l’utilisation sans-fil apporte un confort indéniable. Vraiment, pouvoir enchainer les headhsots sur Overwatch ou Battlefield 1 sans être gêner par le câble, ça fait clairement la différence. Après plusieurs heures d’utilisation, je n’ai pas non plus remarqué le moindre décrochage et le capteur semble fonctionner à merveille.

Vous l’aurez compris, je recommande chaudement !

Plus d'articles

Encore un peu de lecture ? Découvrez ci-dessous les autres articles publiés sur Ciggo.fr !

Une souris gaming, ça change tout ?

J'ai changé ma souris gamer, et la tâche n'était pas si simple qu'elle n'y parait !

Lire l'article

J'ai passé trois semaines au Japon

...et je n'ai qu'une envie, c'est d'y retourner le plus rapidement possible !

Lire l'article